Quel rôle pour les psychologues dans les maisons de retraite ?

L’entrée en maison de retraite pour une personne âgée est synonyme de nouvelle vie, mais elle peut également représenter un grand changement dans son quotidien, d’où l’intérêt de l’accompagnement d’un psychologue. En réalité, ce professionnel intervient généralement en individuel, mais il peut également élaborer des activités de groupe stimulantes pour les résidents. De plus, il peut aussi aider le personnel dans l’exercice de leur métier.

Un accompagnement individuel pour le senior

Souvent les personnes âgées dépendantes décident d’intégrer une maison de retraite afin d’éviter de déranger ses proches ou pour rester autonomes, mais inconsciemment, un tel changement peut être difficile à gérer pour le senior. L’une des premières missions du psychologue est donc de l’aider à affronter la situation en le conseillant, le soutenant, voire même devenir son confident.

Étant donné que le senior peut également présenter des souffrances dont il n’est pas toujours conscient, le spécialiste va également tenter de détecter et d’apaiser ses angoisses. À même de connaitre les bons mots pour réconforter ou rassurer les personnes âgées, le professionnel devra également l’aider à faire face à l’angoisse de la mort prochaine.

Le psychologue et la famille

En maison de retraite, le rôle du psychologue auprès de la famille du résident est également primordial. Il devra en effet intervenir pour s’assurer du maintien des relations familiales et sociales entre la personne d’un grand âge et son entourage.

Sa mission ne consistera pas à prodiguer une psychothérapie familiale, mais de favoriser les échanges, surtout en cas de différends. Il assurera donc un rôle de médiateur entre les deux parties pour démêler les conflits ou déculpabiliser chacun. Le psychologue est également l’interlocuteur idéal en cas de différends entre la famille et l’établissement.

Une aide considérable pour l’équipe de l’établissement

Dans un but de garantir la bientraitance de la personne âgée durant son séjour en maison de retraite, le psychologue reste également aux côtés des professionnels du secteur médico-social afin de mettre en place des activités de groupe motivantes et ludiques, mais aussi pour aider l’équipe dans l’exercice de sa fonction.

Ainsi, le professionnel apaise les troubles de comportement pour les personnes malades, reste à l’écoute du personnel, qui en raison de la rigueur de leur travail nécessite également une oreille attentive et compatissante pouvant l’aider à surmonter les difficultés. Pour finir, le professionnel se réunit également avec l’administration et l’équipe afin d’apporter des solutions efficaces en vue de résoudre les difficultés relatives aux ressources de son patient. La résistance psychique et la polyvalence sont donc de mises puisque le psy devra assurer une multitude de missions.