Logements adaptés pour assurer l’autonomie des personnes âgées

La plupart des personnes âgées sujettes à une perte d’autonomie ou de mobilité redoutent le moment où elles devront intégrer une maison de retraite ou un EHPAD en raison de leur dépendance. Il faut cependant noter qu’il existe aujourd’hui des solutions d’aménagement à réaliser permettant un maintien à domicile en toute sécurité et confiance. La question est donc de savoir quels sont ces travaux à envisager.

Les travaux d’aménagement pour un quotidien sécurisé

Si la perte de l’autonomie est devenue l’une des principales raisons rendant la qualité de vie des personnes âgées difficiles, sachez qu’il est possible d’effectuer des travaux d’amélioration visant à rendre les déplacements et l’utilisation des objets du quotidien plus faciles. Ces travaux consisteront également à sécuriser ou modifier certaines installations dans la résidence afin d’éviter les chutes ou les accidents.

L’idée est surtout d’aménager un habitat adapté au vieillissement en arrangeant chaque pièce de la maison comme la salle de bain, les toilettes, la cuisine, la chambre à coucher. Il est également important de faciliter les déplacements et l’accès aux fenêtres, de fixer les tapis au sol, d’appliquer des bandes antidérapantes sur le nez-de-marche…

Les travaux pour chaque pièce

Pour que l’habitat des seniors soit adapté à son niveau d’autonomie, d’importants travaux d’agencement et d’aménagement sont primordiaux pour chaque pièce utilisée tous les jours :

– Salle de bain et toilettes : installer une barre d’appui pour la baignoire ou la remplacer par une douche à l’italienne, poser des tapis antidérapants, installer des portes coulissantes s’ouvrant de l’extérieur…

– Cuisine : optimiser l’aménagement pour réduire les déplacements, opter pour des plaques à induction ou des plaques électriques avec témoin, mettre les appareils électroménagers à hauteur de poitrine, etc.

– Chambre à coucher : près des toilettes et de la douche, installation de téléphone sans fil à portée de main, matelas à hauteur de genou…

Les aides possibles en cas de perte d’autonomie

Étant donné que ces travaux destinés à améliorer l’autonomie des seniors peuvent couter cher, des aides financières peuvent être attribuées par l’assurance retraite, l’Anah et les organismes de retraite. Pour une aide à l’autonomie, il est également possible d’obtenir une allocation personnalisée d’autonomie ou APA fournie par le conseil départemental aux personnes dépendantes.

Cette allocation peut servir à financer les adaptations du logement, mais peut également être utilisée pour payer des aides techniques comme l’aide à domicile ou l’aide-ménagère. Notez toutefois que ces aides techniques peuvent être prises en charge par l’assurance maladie si elles sont inscrites sur la Liste des produits et prestations remboursables.