À partir de quand peut-on rentrer en maison de retraite ?

La prise en charge des seniors induit un accompagnement spécifique. Dans cette démarche, l’entrée en maison de retraite marque une étape importante qu’il convient de bien préparer afin de mieux l’appréhender. Toutefois, une question demeure : à quel âge peut-on rentrer dans un établissement spécialisé pour personnes âgées ? S’il y a un âge limite pour y aller, quel est-il ?

Le moment propice pour intégrer une maison de retraite ?

L’intégration dans une structure d’accueil pour seniors peut être motivée par plusieurs raisons. En premier lieu, on peut citer la perte d’autonomie. Elle implique une difficulté à réaliser des tâches basiques comme faire sa toilette, s’habiller ou se nourrir. Il est conseillé dès qu’elle est avérée, d’inscrire la personne dans un établissement spécialisé. On rappellera que cette décision doit être à l’initiative du principal intéressé, elle ne doit pas être contrainte. Faire le choix d’une maisonde retraite sur papyhappy.fr est l’une des étapes d’un processus qui doit être maîtrisé au maximum.

Quand se développe une incapacité progressive et accrue de la mobilité de la personne âgée, c’est le signe de l’intensification de sa dépendance. Il importe à ce moment de réfléchir à la solution de l’entrée dans un établissement pour personnes âgées.

La manifestation constante du besoin de sécurisation de son environnement

Souvent, la personne âgée se retrouve à vivre seul. Du coup, elle est souvent submergée par l’anxiété et la peur de se faire agresser ou encore de faire une chute. Dans ces conditions, elle peut ressentir le besoin d’intégrer le cadre sécurisant d’une maison de retraite.

L’entrée en maison de retraite, pour une prise en charge adaptée

Pouvoir s’occuper d’une personne âgée dépendante ne peut être fait sans des moyens appropriés. Cela suppose non seulement des ressources financières, mais aussi humaines. L’état de santé du senior peut aussi être pris en compte, dans le sens où l’apport de soins nécessiterait la présence à ses côtés d’un ou de plusieurs professionnels de santé. Dans une telle circonstance, un entourage humain insuffisant et une logistique défaillante ne favoriseraient ni la guérison, ni l’épanouissement de la personne âgée. En revanche, un hébergement en maison de retraite présenterait l’avantage d’un encadrement meilleur sous la supervision d’un personnel formé et expérimenté. On notera aussi que ce type d’établissement est spécifiquement aménagé pour s’adapter à tous les seniors, y compris les moins autonomes. Il est donc recommandé dans la mesure du possible, de ne pas retarder cette échéance. L’environnement d’une maison d’accueil pour personnes âgées est bien plus propice à leur bien-être que la solitude. Si on y bénéficie de soins de qualité, il y a aussi accessoirement, de nombreuses activités destinées à stimuler non seulement le physique mais aussi l’intellect des résidents. L’accompagnement est donc complet et prend en compte tous les aspects de la vie afin de rendre la routine plus plaisante.

Maison de retraite : à partir de quel âge faut-il y aller ?

Les conditions d’admission dans une maison de retraite sont très spécifiques et dépendent surtout de l’âge des pensionnaires. Il faut que le senior ait au moins 60 ans pour qu’il y soit admissible et bénéficie des aides sociales, notamment l’APL, l’ALS ou l’APA.

Pour les pensionnaires d’un établissement de retraite médicalisé, les aides sociales se limitent aux personnes de 60 ans ou plus. Alors, pour s’inscrire dans un pensionnat pour seniors et bénéficier des différentes aides et allocations, l’âge minimum requis est de 60 ans. Cependant, il faut préciser qu’aucune législation ne fixe cet âge. Les personnes qui n’ont pas atteint l’âge minimum peuvent toutefois s’inscrire ou faire une demande pour intégrer une maison de retraite. Elles ne bénéficieront toutefois pas des mêmes aides sociales que les personnes ayant la soixantaine.